Hygiène/Beauté

J’ai testé – Comme Avant

Cela fait un petit moment que j’ai commencé à tester des marques de produits Zéro Déchet. Etant donné que j’ai commencé ma transition Zéro Déchet dans la salle de bain, je me suis d’abord intéressée aux alternatives des produits qui s’y trouvent tels que le savon, le shampoing, le déodorant… Et c’est ainsi que j’ai découvert la marque Comme Avant.

Séduite par cette famille qui venait de lancer son affaire, j’ai testé quelques-uns de leurs produits dans un coffret découverte.

Je vous offre ici un petit retour d’expériences !

savon artisanaux

La marque et son histoire

C’est l’histoire de deux parents qui sont partis à la recherche de produits sains pour leur nouveau-né. Déçus par les produits qui se disaient bio, artisanaux ou sans perturbateurs endocriniens, ils ont vérifié l’adage “on n’est jamais mieux servi que par soi-même” ! Encouragés par leurs proches, ils ont développé plusieurs produits à partir de recettes ancestrales et monter leur entreprise à Marseille.

Leur philosophie : “Recréer les produits d’antan, ceux qui étaient simples et efficaces”.

Même si toute leur matière première ne provient pas de producteurs locaux (choix justifié par la logistique difficile, les prix exorbitants ou simplement la non-production de la matière première en France), on ne peut que saluer cette initiative respectueuse du corps et de la planète.

Ce que contient le coffret

Ce coffret contient les produits suivants :

  • un savon solide à l’huile d’Olive
  • un shampoing solide à l’huile d’Argan et de Rhassoul
  • une crème solide au beurre de Karité
  • un déodorant en poudre aux racines d’Iris de Florence
  • un dentifrice en poudre au Siwak
  • 100g de copeaux de savon

Le savon solide

Ce savon est en réalité un savon de Castille : c’est un peu comme un cousin du savon de Marseille mais sur le sol espagnol. Autrefois, c’était un produit de luxe aux vertus cutanés redoutables très prisé par les familles royales espagnoles et reconnu par le monde médical.

Aujourd’hui, il est très apprécié car doux pour la peau et de meilleure qualité que les autres savons.

Il convient à tout type de peau et à tous les âges.

Ce savon est saponifié à froid ce qui en fait un produit respectueux du corps et de la planète. De plus, il est solide donc sans emballage et on aime ça ! (voir l’article complet consacré au savon solide)

Il peut servir à d’autres usages que celui de la douche (lessive ou liquide vaisselle, voir le paragraphe sur les copeaux de savon plus bas)

Un gros point positif de ce savon, c’est sa composition limitée : seulement 4 ingrédients ! De la lessive de soude, de l’eau, de l’huile d’olive d’origine biologique et de la glycérine. Pas d’huiles essentielles, pas de produits chimiques, retour au naturel.

Je peux souligner également la quantité, c’est un beau pavé de 100g.

Je n’apprécie pas vraiment la texture huileuse de ce savon. Il s’échappe de mes mains trop facilement.

Bien que ce savon soit sans parfum, l’odeur de l’huile d’olive peut en déranger certains à termes (Monsieur en fait partie !).

Malgré le bon pavé de 100g, ce savon s’épuise assez vite je trouve, surtout quand on est deux à s’en servir tous les jours. A titre indicatif, il n’a duré qu’un mois à deux. Il doit sécher bien au sec car cela contribue à sa descente plus rapide.

Il n’y a pas d’emballage en plastique pour ce savon, gros point positif Zéro Déchet qui est gâché par l’étiquette qui entoure le produit. Dommage !

Le shampoing solide

Ce shampoing solide a pour principaux ingrédients le Rhassoul et l’Argan : le premier est en réalité une argile naturelle minérale aux propriétés nettoyantes et curatives, utilisée depuis des générations pour la peau et le corps ; pour le second, il faut savoir que l’arganier est un arbre marocain dont l’huile extraite est très riche en nutriments pour tout le corps, et notamment les cheveux.

Sur les 4 ingrédients qui composent ce shampoing, on retrouve aussi un ingrédient phare des shampoings solides émergents en ce moment : le SLMI ( Sodium Lauroyl Methyl Isethionate). Ce nom un peu barbare désigne un tensioactif issu de la noix de coco, réputé pour ses propriétés hyper naturelles et non irritantes. (Pour information, un tensioactif est simplement une molécule qui va modifier la tension superficielle d’un liquide, c’est-à-dire le faire mousser, l’aider à s’étaler mieux ou encore contribuer au mélange de deux liquides non miscibles comme l’huile et l’eau).

Le dernier ingrédient n’est autre que de la cire de Candelilla, extraite de la plante du même nom et connue pour sa dureté et son côté cassant.

Il convient à tous types de cheveux, dont les cheveux colorés.

Vous l’aurez compris, ce shampoing est parfaitement recommandé pour apaiser les cuirs chevelus irrités. Personnellement, je n’ai pas vu de grande différence en utilisant ce shampoing mais il paraît qu’il faut plusieurs lavages pour s’habituer à ce soin.

C’est un produit qui n’a pas d’odeur puisqu’il est sans parfum, aucune huile essentielle dans sa composition.

Il doit être appliqué essentiellement sur le cuir chevelu et non directement sur les longueurs. En effet, son action est plus efficace au niveau des racines puisqu’il élimine le trop-plein de sébum qui s’y est accumulé.

Etant donné que je ne me lave pas les cheveux tous les jours, il a tendance à sécher entre deux shampoings et se casse assez facilement en morceaux. Sans doute l’ai-je fait mal sécher qui plus est.

La recommandation du fabricant est de ne pas en appliquer beaucoup. Le problème, c’est que je ne sens pas de différence quand je l’applique, j’ai l’impression de me laver les cheveux à l’eau… Mais en insistant et en rajoutant de la matière, il se met quand même à mousser un peu. Je pense que je suis trop habituée encore à avoir un shampoing qui mousse et à l’idée que s’il y a de la mousse, c’est qu’il y a du produit et donc que les cheveux sont lavés.

Comme j’ai les cheveux mi-longs, ils ont tendance à être très emmêlés après le shampoing. Un soin démêlant est nécessaire en complément.

La crème solide

Comme les produits précédents, cette crème solide n’est composée que de 4 ingrédients : huile d’olive, beurre de karité, cire de candelilla et amidon de maïs. A noter que l’huile d’olive et la cire de candelilla étaient respectivement présentes dans la composition du savon et du shampoing. Finalement, avec peu d’ingrédients, on obtient des produits de qualité et qui fonctionnent très bien pour le corps. Nul besoin d’une multitude de produits chimiques pour parvenir au même résultat !

Cette crème est multifonction : elle peut s’appliquer aussi bien sur le corps que sur le visage. Elle est même recommandée en baume à lèvres (personnellement je n’ai pas testé). Apaisante et hydratante, on peut l’appliquer en cas de rougeurs ou au contraire de grande sécheresse cutanée (mon cas).

Elle est assez grasse donc un peu de matière seulement suffit, ce qui la rend très économique et la fait durer plusieurs mois.

Son petit format et son aspect solide la rendent idéale pour les voyages.

Comme elle est solide, il faut prendre le coup de main pour pouvoir l’étaler. Il faut la chauffer entre les paumes de ses mains, ou la frotter doucement. J’ai eu quelques difficultés au départ et après on trouve comment s’y prendre donc patience.

Elle est très grasse donc attention au moment où vous l’appliquez ! Il faut préférer le soir pour que la peau ait le temps de l’absorber lentement.

Il faut également faire attention à la manière dont elle est stockée. Elle ne supporte pas la chaleur sinon elle fond, donc la conserver plutôt au frigo en été. Par contre, l’hiver elle peut se casser avec le froid donc la conserver de préférence dans une pièce où la température n’est pas trop basse.

L’odeur peut paraître quelque peu désagréable de prime abord (odeur de cire).

Le dentifrice en poudre

Toujours dans la même lignée, ce dentifrice ne contient que 4 ingrédients : de l’argile blanche, du carbonate de calcium, du menthol et surtout de la poudre de siwak. Il faut savoir que le siwak est une racine parfois utilisée telle quelle dans les pays maghrébins pour se brosser les dents ! En effet, depuis la nuit des temps, il est reconnu pour son caractère blanchisseur et ses propriétés d’assainissement bucco-dentaire. Il éviterait ainsi les carries et renforcerait les gencives.

Ce dentifrice au format poudreux est contenu dans un pot rechargeable.

Pour l’utiliser, on trempe la brosse à dents humide dans la poudre pour déposer un peu de matière sur les poils. Economique donc.

Personnellement, cette poudre ne me réussit pas du tout.

Je trouve qu’il est difficile de prendre de la matière sur la brosse à dent et j’ai l’impression de me laver les dents à l’eau. Peut-être que je suis trop habituée à la mousse, toujours est-il que j’ai les gencives qui saignent vite avec ce dentifrice, malgré la revendication d’un produit parfait pour les gencives sensibles.

Je ne ressens pas de sensation de fraîcheur et je ne sens aucun parfum malgré le menthol présent dans la composition.

Dommage que le contenant soit en plastique, même s’il y a un système de recharge.

Enfin, la poudre est quelque peu volatile puisqu’il m’est arrivé d’en retrouver autour du pot.

Le déodorant en poudre

Toujours 4 ingrédients pour ce dernier produit : bicarbonate de soude, amidon de maïs, argile blanche et de la poudre de racines d’Iris de Florence. Ce qu’on reproche souvent aux déodorants, c’est la présence de sels d’aluminium ou d’alcool. Au moins avec une telle composition on est tranquille !

C’est bien un déodorant, et non un anti-transpirant. Donc il va réguler la transpiration sans pour autant l’empêcher.

On l’applique à l’aide d’un roll on alors qu’il s’agit de poudre. J’aime bien le concept, je préfère cela plutôt que l’appliquer avec mes doigts. Et puis cela permet d’étendre la matière et d’éviter les pâtés de poudre, donc plus économique. De plus, la poudre est rechargeable.

Je trouve que ce déodorant ressemble beaucoup à du talc, de par sa consistance, son odeur et son effet poudre sur les vêtements (attention si vous portez du noir).

Il faut plusieurs jours pour s’habituer à ce déodorant. Son efficacité est assez médiocre les premiers temps mais s’améliore quelque peu ensuite. Toutefois attention aux coups de chaud, il devient vite inefficace et n’empêche pas les mauvaises odeurs (je m’en suis rendue compte dès le matin en prenant le vélo pour aller au boulot, l’odeur de transpiration m’a suivie pour le reste de la journée !).

D’après le fabricant, il y aurait une légère odeur de violette grâce aux Iris. Personnellement, je trouve que l’odeur ressemble à celle du talc.

C’est dommage que le contenant soit en plastique. C’est un choix mais on n’est pas sur un produit zéro déchet finalement, même s’il est très respectueux du corps et de la planète dans sa composition.

Le prix

Le coffret : 44.90€

Au détail :

  • Savon solide : 5.90€
  • Shampoing solide : 11.90€
  • Crème solide : 9.90€
  • Dentifrice en poudre : 6.90€
  • Déodorant en poudre : 8.90€

Les +

Lors de la livraison, les produits sont protégés à l’intérieur du colis en carton dans un sac en coton bio. Personnellement, je le réutilise pour y mettre ma gamelle du midi mais il peut également servir de sac pour des aliments en vrac.

Ce produit représente le Made in France qu’on aime. Pour l’instant, il n’y a qu’une seule boutique en France, elle se situe à Marseille, leur atelier de fabrication s’y trouve aussi. Certes, les livraisons multiples à travers la France génèrent des émissions de CO2 mais il n’y a pas toujours le choix quand on est une petite structure, et transporter ces produits partout en France est largement préférable que d’acheminer des produits chimiques nocifs pour le corps depuis d’autres pays voire d’autres continents.

J’aime beaucoup l’idée d’une affaire familiale. Ce sont avant tout des parents qui ont voulu prendre soin de leur enfant. Ils ne trouvaient pas de produits qui correspondait à leurs exigences en termes de santé et de respect de l’environnement, des exigences que nous sommes désormais nombreux à partager, donc ils ont décidé de créer leurs propres produits pour répondre à leur besoin. Et même si aujourd’hui le monde de l’entrepreunariat est semé d’embûches, ils ont persévéré et ont brillamment relevé le défi. Bravo !

En bref

Un coffret sympa pour découvrir le zéro déchet et les produits pour le corps naturels. 

Gros effort réalisé sur la composition des produits, peu nombreux mais de qualité. 

Malheureusement, ces produits ne me correspondent pas. Mais c’est ça aussi le Zéro Déchet : trouver des produits qui nous ressemblent avant tout !

 

 

Cet article n’est pas sponsorisé.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *