Fête/Soirée

Le repas de Noël

Et nous arrivons finalement à la dernière étape de notre série d’articles sur le thème de Noël, j’ai nommé : le repas de Noël !!

Moment incontournable des fêtes de fin d’année, apothéose de la gastronomie et révélateur de talents culinaires, c’est aussi l’occasion de s’empiffrer comme pas permis ! Il est vrai que l’occasion ne se présente qu’une fois dans l’année… Et si cette année, on jouait la carte de la modération ? Je vous propose ici quelques pistes pour découvrir comment réaliser un super repas de Noël sans gâcher le plaisir !

table de noel

Pourquoi opter Zéro Déchet pour le repas de Noël ?

L’alimentation est un des secteurs les plus consommateurs de plastique. Vous pouvez aisément le constater en vous rendant dans n’importe quels supermarchés ou grandes surfaces : la plupart des aliments sont emballés sous film plastique ou dans des contenants plastiques. Mais nous, on n’en veut pas du plastique ! Il pollue nos océans, contamine notre chaîne alimentaire, nuit à notre santé et n’est que peu valorisable à l’heure actuelle. Donc premier objectif : bannir le plastique pour ce repas de fête !

Autre point important du repas de Noël : la surconsommation. Chaque année, les tables croulent sous la nourriture. Vous aussi vous avez du mal à attaquer le plat parce que votre estomac est déjà plein avec les apéritifs et les entrées ? On prévoit toujours trop… ce qui coûte cher à notre corps, à notre porte-monnaie et à la planète ! Cette année, soyons raisonnable et évitons le gaspillage, ce qui n’est pas synonyme de privation ou de sacrifice. Au contraire, votre corps vous remerciera, et vos papilles aussi car elles auront pu goûter à tout. Donc deuxième objectif : consommer moins mais mieux !

La difficulté principale va être de trouver les équivalents Zéro Déchet des produits phares de Noël. J’entends par là les mêmes produits sans emballage plastique (mais souvent plus chers et moins répandus dans les grandes surfaces) ou bien des produits différents mais équivalents (remplacer les caviars industriels en boîte par des tapenades faites maison).

 

Donc oui, dans cet article sur le repas de Noël, nous allons beaucoup parler de fait maison : que ce soit en cuisine, pour la vaisselle ou encore pour la décoration de la table, ce qu’il faut avant tout, c’est laisser la voie libre à notre imagination et notre créativité !

En cuisine

Cette année, on met la main à la pâte ! On se retrousse les manches et on cesse d’acheter des plats chez le traiteur ou tout préparés dans leurs contenants en plastique dans les grandes surfaces. On se donne pour objectif de cuisiner :

  • Maison
  • De saison
  • Avec des produits locaux et bio

Alors oui, qui dit cuisiner dit prendre du temps pour cuisiner ! Mais évitons de s’y prendre la veille, tout est une question d’organisation et d’anticipation.

Premièrement, les courses : prévoyez à l’avance votre menu, de sorte à faire vos courses avec une liste des courses fidèle aux plats que vous allez entreprendre (pour éviter le gâchis !), et n’oubliez pas d’acheter en vrac le plus possible !

Deuxièmement, la cuisine à proprement parler : afin d’éviter de passer toute la journée du 24 décembre enfermé(e) dans votre cuisine, à tester vos recettes pour la première fois dans le stress et la précipitation et courir à la catastrophe, je vous conseille de réaliser vos recettes une ou deux fois avant le jour J. Histoire d’être serein(e) et de profiter un peu plus de ce jour de fête en famille. On vise des recettes simples, qui ont déjà fait leurs preuves.

Dans tous les cas, on se concentre sur le plat principal, on réduit les apéros pour avoir de la place pour la suite du repas, et si on aime les défis : on se lance dans un repas sans viande ! Pour rappel, la consommation massive de viande (et l’élevage et l’agriculture qui vont avec) contribue largement au réchauffement climatique et à la destruction de notre planète… (voir l’article à ce sujet ici). 

Vous trouverez sur le blog de Justine, outre plein d’idées déco de noël, un bel et bon exemple de repas de Noël Zéro Déchet original et gourmet ! 

La vaisselle

Le mot d’ordre pour la vaisselle est : réutilisable !

Adieu :

  • Assiettes jetables en plastique ou en carton
  • Couverts jetables en plastique ou en carton
  • Gobelets jetables en plastique ou en carton
  • Bouteilles en plastique
  • Sopalin et serviettes jetables en papier…

Bonjour :

  • Assiettes lavables et réutilisables en céramique, bois…
  • Couverts lavables et réutilisables en métal, bois…
  • Verres et bouteilles en verres lavables et réutilisables
  • Serviettes et torchons en tissu lavables

D’ailleurs pour votre information, sachez qu’en France, la vaisselle à usage unique composée principalement de plastique (assiettes, couverts et gobelets notamment) sera interdite au 1er janvier 2020 par la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Malheureusement, ça ne concerne pas la vaisselle compostable… qui est certes mieux que le plastique, mais si on pouvait éviter le jetable tout court ce serait le top ! Alors puisque le gouvernement ne fait les choses qu’à moitié, à nous de finir le boulot en boycottant la vaisselle jetable sous toutes ses formes, en particulier à Noël quand la tentation est à son paroxysme…

La décoration de la table

Ah les décorations qui brillent et ornent la grande tablée, celles qui en jetteront plein la vue à vos convives avant même qu’ils aient goûté votre cuisine… Le problème c’est qu’elles sont souvent en plastique, facilement cassables et représentent un bon budget ! Alors que les alternatives Zéro Déchet sont si simples : en papier de récupération, trouvées en forêt ou bien confectionnées avec des aliments, une fois de plus l’imagination et la créativité prennent le dessus ! Pour vous, quelques idées chinées par ci par là :

Origami et lanternes en papier

Couronne de l’avent végétale

Décorations gourmandes

Bougies et photophores de Noël

Chaussettes Noël tricotées

Décorations gourmandes

Quelques chiffres

  • 3L de bûche par seconde sont consommés en France en décembre, soit plus de 10 millions de litres sur l’ensemble du mois. (Planetoscope)
  • 2,47 millions de dindes sont consommées en France à Noël. (Planetoscope)
  • La France est le 1er consommateur et producteur de foie gras dans le monde. (Planetoscope)
  • 333 029 tonnes de chocolat ont été consommées par les Français en 2018, dont 33 636 tonnes pour la période de Noël (10% de la consommation annuelle). (Planetoscope)
  • La France est le 1er producteur, consommateur et exportateur d’huîtres en Europe, avec près de 130 000 tonnes produites par an en moyenne. (Planetoscope)

Quelques sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *