Hygiène/Beauté

Le savon solide

Il y a fort longtemps, nos ancêtres utilisaient un produit aux multiples vertus pour les tâches de la vie quotidienne. Aujourd’hui, ce produit miraculeux a disparu de nos vies, plongeant l’espèce humaine dans une dépendance aux produits chimiques embouteillés. Mais tout n’est pas perdu, le jour viendra où les êtres humains sortiront de ce tourbillon infernal et effectueront un retour aux sources qui sera bénéfique pour leur santé et pour la planète…

La saponification à froid

Comment fabrique-t-on du savon ? Il existe plusieurs techniques de fabrication mais la recette qui nous intéresse s’appelle la saponification à froid. C’est un processus de plus en plus populaire auprès du grand public et des artisans, notamment en raison de sa simplicité.

Les ingrédients de base du savon sont des matières grasses végétales (souvent des huiles) et de la soude. C’est tout. Le reste, c’est ce qu’on appelle une réaction chimique totale : la réaction entre les ingrédients a lieu jusqu’à ce que l’un d’entre eux (en général la soude) soit totalement consommé. En fait, c’est tout simplement une question de temps ! Et c’est là la principale différence avec un savon industriel : pour fabriquer ce dernier, on chauffe les ingrédients jusqu’à 120°C pour accélérer la réaction chimique, puis on retire la glycérine pour obtenir une matière dure et solide prête à être vendue. Le durcissement du savon par la saponification à froid peut, quant à lui, durer facilement 1 mois avant de pouvoir l’utiliser.

Eh oui, vous l’aurez compris, dans l’industrie, plus on va vite, mieux c’est ! Mais dans la réalité, interférer dans un processus naturel a forcément une contrepartie que vous allez découvrir dans la suite de l’article.

Avantages

Vous allez très vite vous rendre compte que les avantages du savon solide sont nombreux ! Si, après avoir lu ce paragraphe, vous n’êtes pas convaincu(e) de l’adopter, n’hésitez pas à me dire pourquoi dans les commentaires 😉

Tout l’intérêt du savon solide réside dans sa fabrication : la saponification à froid. Ce procédé lui permet de garder ses propriétés : il nettoie, nourrit, hydrate la peau grâce à la glycérine naturellement présente dans ce type de savon. Votre peau sera toute douce après utilisation !

Les principaux ingrédients du savon solide saponifié à froid sont des huiles végétales et de la soude. Il n’y a pas de paraben, pas d’huile de palme, ni de conservateur, ni de colorant ou de parfum de synthèse et encore moins de perturbateurs endocriniens (oui, vous savez ce mot qui fait peur…) : le savon solide saponifié à froid ce n’est que du naturel ! C’est d’ailleurs la simplicité de ce savon qui en fait un parfait exemple d’objet Zéro Déchet à faire soi-même. Il existe plein de DIY* à ce sujet, mais pour l’instant je ne m’y suis pas encore mise 😉 Et pour info, les gels douche contiennent surtout de l’eau… et des produits chimiques de synthèse…

En ce qui concerne les huiles essentielles, les pains de savon saponifiés à froid n’en contiennent pas nécessairement. Les huiles végétales se suffisent à elles seules mais par conséquent, hormis éventuellement l’huile d’olive ou de coco, votre savon n’aura pas vraiment d’odeur. Libre à vous d’utiliser les huiles essentielles pour parfumer vos savons maisons et pour rajouter quelques soins à votre savon déjà presque parfait mais faites attention à l’emploi de ces huiles…

*DIY : « Do It Yourself » ou « Faites le vous-même » en français, qui représente souvent des tutoriels afin de réaliser des produits faits-maison ou du bricolage soi-même.

Un savon saponifié à froid mousse souvent bien moins que nos gels douches chimiques. Cela implique donc moins de temps passé à le rincer et donc moins d’eau dépensée inutilement. Bon ok, ce n’était pas l’argument le plus important mais je tenais à le souligner.

Hormis les économies d’eau dues au savonnage moins intensif, les économies d’argent sont avant tout induites par la longue durée de vie du produit (à condition de le conserver dans un endroit sec après utilisation). En effet, malgré l’absence de conservateurs, les savons saponifiés à froid durent plus longtemps qu’un gel douche classique. Selon votre consommation, un pain de savon peut remplacer facilement 2 flacons de gel douche voire plus. Si vous le faites vous-même, vous allez là aussi réaliser des économies car lorsque vous achetez un savon artisanal, vous payez également le savoir faire et le temps consacré par l’artisan à la fabrication de ce produit. Enfin, vous pouvez utiliser un seul pain de savon pour plusieurs utilisations possibles (notamment l’entretien ménager, mais nous y reviendrons plus tard…)

Les savons saponifiés à froid ne nécessitent pas de phase de chauffage dans leur fabrication donc les ressources qui auraient été utilisées pour ce chauffage (souvent des ressources fossiles) sont préservées. De plus, en supprimant le contenant (tel qu’une bouteille en plastique comme on en trouve communément), on préserve les ressources nécessaires à la fabrication de cet emballage. On évite également, par la même occasion, la forte possibilité que cet emballage se retrouve dans la nature… En plus de cela, ce savon est complètement 100% biodégradable ! Mais n’oubliez pas de recycler vos petits bouts de savon restant (petit paragraphe là-dessus un peu plus bas dans l’article…)

Inconvénients

Bon, hormis peut-être le fait qu’il n’a pas d’odeur et qu’il mousse moins que les gels douches (en même temps y a moins de produits chimiques) voire qu’il coûte un peu plus cher à l’achat qu’un gel douche (vite rentabilisé par les très nombreuses utilisations), il n’y a pas vraiment d’inconvénients. Donc je ne comprends pas pourquoi tout le monde ne l’a pas déjà adopté ^^

Démasquer les faux savons

Attention, ne prenez pas tous les savons solides pour des savons saponifiés à froid ! Vérifiez l’origine de votre pain de savon avant de l’acheter. 

Comment faire ? 

Le premier réflexe à avoir est de guetter les mauvais ingrédients dans l’INCI (la liste des ingrédients) de votre savon. Evitez les conservateurs et autres substances non désirées derrière les mots et sigles EDTA, BHT, Tetrasodium Glutamate… Ces appellations là, ça se voit à 10 000 km que c’est du chimique ! Mais parfois, vous pouvez trouver des noms plus sournois comme sodium tallowate ou sodium palmate qui cachent respectivement de la graisse animale et de la palme…

Ensuite, vous pouvez guetter les labels bio ou les logos ci-contre. La Slow Cosmétique est un peu le grand manitou de la cosmétique (c’est même carrément devenu un mouvement) et les marques cherchent à avoir leur approbation sur leurs produits. Le 2e logo se répand petit à petit et garantit que le savon a été saponifié à froid. Les savonniers artisanaux sont de plus en plus nombreux à l’apposer sur leurs produits.

Enfin, ça se voit tout simplement à la tête des savons. S’il est un peu mal coupé sur les bords, de forme basique type rectangulaire, si on dirait qu’il a été coupé à la main, c’est normal ! C’est même plutôt rassurant en fait 😉

Si vous voulez devenir un véritable détective du savon saponifié à froid, je vous invite à consulter le dossier des savonniers Gaiia à ce sujet ! 

Différents types de savons

Il existe plusieurs types de savons solides. Voici un petit descriptif des principaux spécimens : 

Même si le véritable savon de Marseille n’est pas un savon saponifié à froid, il est le plus connu de tous les savons à la composition 100% végétale. Hypoallergénique, il est également antibactérien et antiseptique, donc parfait pour les peaux sensibles. Attention toutefois à la contrefaçon : le savon de Marseille n’est pas une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Il est possible que vous tombiez sur des produits qui ressemblent au savon de Marseille mais qui n’en respectent ni la composition végétale, ni le mode de fabrication, ni les propriétés pour la peau !

 

Attention car il existe 2 formes pour ce savon : le savon liquide ou pâteux (utilisé pour l’entretien ménager) et le savon noir cosmétique sous forme de pâte sans grain huileuse et végétale (pour l’hygiène corporelle). Utilisé pour les gommages, un nettoyage doux de la peau ou encore comme anti-rides, il est fabriqué entre autres à partir de la macération d’huile et d’olives noires.

C’est l’ancêtre du savon de Marseille. A l’origine fabriqué dans la ville d’Alep en Syrie, à partir d’huile d’olive et/ou de laurier, il est recommandé pour les peaux sèches qu’il nettoie et hydrate en profondeur.

 

C’est un savon fabriqué selon la tradition ayurvédique (l’Ayurvéda se trouvant en Inde). L’ingrédient principal est l’huile de coco pressée à froid, à laquelle sont parfois rajoutées d’autres huiles. Ce savon est assez rare sur le marché français et se trouve plus facile sur les boutiques en ligne.

 

Ce n’est pas un savon 100% végétal, vous vous en doutez. Il contient des minéraux, des vitamines et des acides gras essentiels qui en font un parfait allié des peaux sèches et des victimes d’eczéma. Cicatrisant et apaisant, il est beaucoup moins répandu sur le marché et souvent assez cher.

 

Venu de Corée, le savon au charbon est encore peu connu en France, il est pour l’instant plutôt assimilé à un phénomène de mode. Il est toutefois reconnu pour ses propriétés absorbantes et régulatrices de sébum donc s’adresse plutôt aux peaux grasses à mixtes. Il nettoiera votre peau de toutes les toxines qu’elle accumule, notamment à cause de la pollution. Le prix d’un tel savon dépend souvent du type de bois utilisé pour sa fabrication.

Quelques marques

Je vais être franche avec vous, je n’ai pas encore eu le temps de faire beaucoup de tests (entre autres parce que le savon solide, ça dure longtemps ! Donc s’il fallait attendre que je teste au moins 4 ou 5 marques de savons différentes avant d’écrire cet article, on ne serait pas rendu !). Mais je peux déjà vous préconiser les quelques boutiques et marques que j’ai vu apparaître souvent au cours de mes lectures (n’hésitez pas à faire un partage de vos propres expériences dans les commentaires !) :

    • Gaiia : de vrais artisans savonniers (drômois en plus, ma terre natale !!) qui proposent toute une gamme de savons pour tous types de peau et qui prônent le naturel avant tout.

    • Umaï : cette marque se veut respectueuse de la peau et surtout de la planète. Fini les produits chimiques à gogo, ce sont des cosmétiques à base de naturel et avec des emballages réfléchis !

    • Comme avant : c’est une fabrique familiale marseillaise dont j’ai acheté récemment un package découverte mais mon utilisation de ces produits est trop récente pour que je puisse en faire un retour d’expérience exhaustif. Ce que je peux vous dire toutefois, c’est que la liste des ingrédients de leurs produits est toute petite et naturelle.

  • Slow Cosmétique : c’est aussi une boutique qui propose de nombreux produits en ligne, ils ont l’air d’être de véritables experts sur la peau. Attention toutefois, j’émets un petit bémol tout de même sur leurs produits : beaucoup d’entre eux sont dans des emballages plastiques ou des sprays en aluminium… Mais bon, ils restent malgré tout une référence en matière de qualité des savons.

Quelques chiffres

  • 6 flacons de gels douche sont vendus chaque seconde en France, soit plus de 186 millions chaque année en France (Planetoscope)
  • 2,5 millions de tonnes : c’est la consommation mondiale de savon par an (Planetoscope)
  • 1 mois : c’est le temps nécessaire pour que le processus de saponification à froid se réalise complètement (l’expérience)
  • 1 savon solide = 2 à 3 gels douches (l’expérience)

Quelques sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *