Alimentation

La gourde en inox

De préférence en inox, ce récipient remplace les multiples bouteilles d’eau en plastique qui sont jetées chaque jour. Auparavant cantonnée au rayon sport, on peut désormais en acheter un peu partout et elles sont mêmes personnalisables pour certains modèles. Vous l’aurez compris, le but est d’en avoir une constamment avec soi dans son sac ou ailleurs afin d’éviter l’achat (puis le déchet) d’une bouteille en plastique.

Avantages

Le problème majoritaire des bouteilles en plastique est que très peu d’entre elles sont recyclées. Elles finissent malheureusement pour la plupart encore aujourd’hui dans les incinérateurs ou bien se retrouvent dans la nature à se décomposer sur des milliers d’années et à polluer nos océans et leurs écosystèmes… La gourde en métal permet d’éviter ce problème et réduit également le coût environnemental dû au transport des bouteilles en plastique qui sont très souvent importées !

La gourde est un contenant réutilisable à l’infini. Chaque bouteille en plastique non-achetée revient à quelques euros par jour dans la poche, soit des centaines d’euros à la fin de l’année. Pensez-y !

L’eau contenue dans les bouteilles en plastique est deux fois plus polluée que l’eau du robinet car elle contient des microparticules de plastique. En effet, le matériau qui constitue ces contenants n’attend pas d’être dans la mer pour se décomposer, il le fait dès la mise en bouteille ! Et ces microparticules sont bues et ingérées chaque jour mais ne sont pas digérées par notre organisme… Ces perturbateurs endocriniens ne viennent pas uniquement directement des bouteilles elles-mêmes, car l’eau prétendue « de source » qu’elles contiennent est déjà polluée par la décomposition du plastique dans les océans qui, avec le cycle de l’eau, se retrouve dans nos nappes phréatiques et dans nos sources naturelles de montagne… Bref, privilégiez vraiment les gourdes en inox et évitez à tout prix celles en plastique !

Les gourdes sont parfois personnalisables. Mais il faut souvent payer quelques euros de plus pour cette option.

Vous pouvez la recharger avec l’eau du robinet à peu près n’importe où, à condition bien sûr que vous acceptiez le fait que l’eau du robinet est parmi les choses les plus contrôlées dans les pays développés tels que la France…

Inconvénients et Solutions

Si vous choisissez la gourde en métal, elle peut peser son poids dans votre sac, surtout une fois qu’elle est remplie…

Le prix d’achat d’une gourde en métal est souvent autour de la trentaine d’euros contre une dizaine d’euros pour la gourde en plastique. Mais n’oubliez pas qu’une gourde en plastique reste du plastique…

Oui, il faut faire la démarche de remplir sa gourde soi même !

L’eau peut parfois avoir un goût ou bien la gourde peut avoir une certaine odeur à force de l’utiliser. Pensez à la nettoyer et à éviter l’eau stagnante trop longtemps même si la gourde est fermée.

Si vous remplissez votre gourde au robinet mais que vous ne supportez pas le goût calcaire de celle-ci (bien souvent parce qu’elle est contrôlée et traitée), vous pouvez la filtrer avec des carafes spéciales en amont ou bien directement au niveau du robinet. D’autres solutions existent.

Trouver des gourdes en inox made in France est assez rare ! La seule marque que je connaisse pour l’instant est Gaspajoe, le reste est encore trop souvent importé…

Marques et modèles recommandés

Les « Gaspajoe » sont celles que je recommande pour limiter l’impact environnemental dû à l’importation (entre autres) et il faut dire qu’elles remplissent bien leur fonction tout en étant colorées et originales. 
Les « Super Sparrow » sont également très prisées pour leur simplicité et leur côté pratique !

Prix

Comptez en moyenne 30€ la gourde en inox.

Quelques chiffres

  • 20 000 unités produites toutes les secondes dans le monde (rapport euromintor international)
  • 89 milliards de bouteilles d’eau en plastique vendues dans le monde chaque année (planetoscope)
  • 480 milliards de bouteilles en plastique (toutes boissons confondues) vendues en 2016 dans le monde (rapport euromintor international)
  • 93% des bouteilles d’eau (sur plus de 250 bouteilles de plusieurs marques de plusieurs continents testées) contiendraient des microparticules de plastique (étude de Sherri Mason)

Quelques sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *